Archives par mot-clé : innovation de rupture

Entreprise innovante: le secret pour trouver des idées…

Les idées innovantes sont déjà dans votre entreprise...On me pose souvent la question : « y a-t-il une méthode pour trouver des idées innovantes ? » Il n’y a pas à proprement parler de méthodologie au sens classique du terme, pour trouver de nouvelles idées d’innovation. Mais je parlerais plutôt d’une démarche. Continuer la lecture de Entreprise innovante: le secret pour trouver des idées…

Innovation de rupture, définition

L’innovation de rupture consiste à rendre accessible ce qui paraissait hors de portée. Elle crée une nouvelle catégorie de produits qui n’existait pas.

Définition de l'innovation de ruptureC’est Clayton Christensen qui a le premier introduit le terme d’innovation de rupture (disruptive innovation) dans deux livres: « Le dilemme de l’innovateur » publié en 1997, et « La solution de l’innovateur » publié en 2003. Dans ces livres, il explique que des équipes de direction munies des meilleures pratiques de gestion sont victimes de nouveaux entrants qui les délogent grâce à une innovation de rupture.

L’innovation de rupture répond à 3 caractéristiques

  1. L’innovation disruptive rompt avec le modèle du secteur.
    Elle remet en question de manière drastique :
    – l’offre de l’entreprise
    – la manière dont celle-ci s’organise pour la mettre en œuvre.
    Par exemple Airbnb a réinventé tous les fondamentaux de l’hôtellerie pour créer une offre sans équivalent.
  2. Elle crée une nouvelle source de croissance pour les entreprises qui la mènent et pour leurs partenaires.
    Ainsi non seulement Airbnb bénéficie d’une croissance sans précédent de son activité mais elle ouvre de nouvelles opportunités de location à des propriétaires de logement ; elle apporte de nouvelles missions aux photographes qu’elle fait travailler.
  3. L’innovation de rupture renverse la hiérarchie de domination du marché.
    Elle permet à un acteur de défier les concurrents établis avec des moyens limités. C’est sans doute sa caractéristique la plus spectaculaire et celle qui fait la une des journaux. Airbnb est une start-up partie de rien en 2008 qui est devenu 9 ans plus tard un acteur incontournable de l’hôtellerie mondiale, avec une valorisation boursière supérieure à celle du groupe Hilton.

A l’opposé, l’innovation incrémentale ou continue (en anglais « sustaining innovation ») améliore simplement l’offre existante. Dans le secteur hôtelier par exemple, lorsqu’un hôtel propose un espace modulaire où une chambre peut se transformer en bureau, il mène une innovation incrémentale.

L’innovation de rupture n’est pas obligatoirement technologique

On peut innover de manière disruptive en utilisant des technologies déjà existantes. L’exemple le plus connu est l’iPhone : lorsqu’il fut lancé sur le marché, aucune des technologies utilisées n’était nouvelle. L’écran tactile, le design digital des icônes existaient déjà. Il a bouleversé le marché du téléphone portable en changeant l’usage qui en est fait. Il est devenu la référence que les concurrents furent obligés d’imiter ensuite.

Pour éviter toute confusion, vous pouvez lire les articles suivants :
Vous n’avez pas besoin de « deep tech » pour créer une innovation de rupture
Innovation de rupture et rupture technologique

Typologie de l’innovation de rupture

Il existe 3 types d’innovation de rupture :
– la rupture « innovation de sens »
– la rupture « nouveau marché »
– la rupture « par le bas »
La combinaison de 2 ou 3 types est possible. Pour en savoir plus :
Innovation de rupture, connaitre la typologie pour adopter la bonne stratégie

Un guide pour prendre les bonnes décisions

Cet ouvrage sur l’innovation de rupture a pour objectif de vous conseiller sur les meilleures stratégies et les méthodes les plus adéquates pour votre projet d’innovation. Il vous servira de guide pour y voir plus clair dans le foisonnement actuel.

Inscription
Inscrivez-vous à ce blog pour être informé des nouveaux articles à paraître.

Quel sujet préférez-vous suivre ?

Pour prouver que vous n'êtes pas un robot,
merci de répondre à cette simple question:

Des exemples concrets de réussites :

Vous pourrez trouver dans ce blog différents exemples concrets de sociétés ayant réussi à créer des innovations de rupture.  Ce processus n’est pas réservé au secteur des nouvelles technologies ou aux grandes sociétés.

Vous pourrez voir aussi:
« 10 façons de tuer une innovation de rupture »

Pernod-Ricard champion de l’innovation, quelles sont ses recettes ?

L'innovation chez Pernod-Ricard

Le magazine Forbes a classé Pernod-Ricard au 15e rang des sociétés les plus innovantes au monde, devant Apple et Google. Ce groupe détient un portefeuille de marques haut-de-gamme qui est le premier au monde dans le domaine des vins et spiritueux. Continuer la lecture de Pernod-Ricard champion de l’innovation, quelles sont ses recettes ?

Stratégie d’innovation, êtes-vous en train de faire fausse route ?

Stratégie d'entreprise pour innoverEn 2006, Rowenta lançait un aspirateur très innovant, le Shock Absorber. Malgré la qualité exceptionnelle de sa conception, le volume des ventes a déçu.

Jugé « trop en avance », il a été retiré du marché. Voyons quelles sont les raisons de cet échec et les leçons que nous pouvons en tirer.

Une conception trop révolutionnaire ?

Grâce à des matériaux innovants, cet aspirateur était plus léger, plus solide, plus résistant aux chocs et plus écologique que ses concurrents, tout en se situant dans la même gamme de prix.  Il présentait des avantages concurrentiels indéniables.

Malgré ses qualités objectives, les consommateurs percevaient subjectivement le matériau utilisé ainsi que la légèreté de l’appareil comme les signes d’un produit bas de gamme et fragile. Les consommateurs n’étaient pas « habitués » à ce nouveau concept et ne se sentaient pas rassurés.

La véritable cause de cet échec, ce n’est pas la conception trop « en avance », c’est le ciblage marketing

Le matériau du « Shock Absorber » est effectivement un frein à l’achat pour la cible habituelle du marché des aspirateurs grand public. Mais pour d’autres segments de la population, ce produit aurait pu rencontrer un grand succès.

Voici quelques suggestions que je préconise souvent dans des cas analogues, selon la méthode Farwind :

  1. Trouver un segment de marché vraiment intéressé par les caractéristiques du produit. Par exemple, pour cet aspirateur innovant, chercher des circuits de distribution différents, liés à l’écologie, aux nouveaux matériaux, aux geeks, aux passionnés de design. Un premier succès dans ces cibles permet de préparer les mentalités auprès du grand public.
    Vous pouvez aussi lire les articles :
    Innover face à des concurrents plus puissants,
    avec les exemples de Salomon et des chaussures Crocs…
    Comment faire adopter une idée d’innovation
    qui relate l’histoire de la carte à puce de Roland Moreno
  2. Cibler les utilisateurs intensifs, par exemple, les professionnels du nettoyage auraient pu être intéressés par sa maniabilité et ses nombreux avantages de robustesse et de résistance aux chocs. Cela aurait nécessité un changement d’orientation au sein des services marketing et ventes.
  3. Une fois que le produit s’est fait une réputation sur les marchés à la périphérie, revenir sur le marché principal.
La leçon à tirer de cet échec:

Lorsque l’on crée une innovation de rupture, l’erreur fatale, c’est de ne pas remettre en question les cibles marchés traditionnelles. Plus le produit est en rupture par rapport aux habitudes des consommateurs, plus il faudra innover dans le choix des premières cibles.

Peut-être avez-vous déjà entendu des réflexions comme « Ce produit était trop en avance sur son temps… » N’hésitez pas à apporter vos témoignages dans les commentaires ci-dessous, pour enrichir le débat !

Une innovation de rupture via la méthode Concept-Knowledge

La fabrique de l'innovation de ruptureLa méthode « Concept Knowledge » est une méthode d’innovation de rupture très puissante mais souvent méconnue. L’ouvrage « La fabrique de l’innovation » de Gilles Garel et Elmar Mock, paru aux Editions Dunod, la rend accessible à tous.

La méthode Concept-Knowledge

La méthode C-K a été inventée par Armand Hatchuel et Benoit Weil et leur équipe à Mines Paris Tech dans les années 90. Elle formalise le processus de conception en allers et retours entre le Concept (l’imaginaire, les propositions incroyables et inconnues) et le Knowledge (les connaissances détenues par les grands métiers de l’entreprise, par les fournisseurs ou des parties prenantes plus éloignées).

Une co-conception entre les services de R&D et les services marketing

L’ouvrage « La fabrique de l’innovation » prend l’exemple de la Swatch et relate le processus de conception de cette innovation qui a bouleversé le marché mondial de la montre dans les années 80. C’est la combinaison de nouveaux concepts apportées par la R&D et le marketing qui a fait le succès de la Swatch.

Les nouveaux concepts apportés par la R&D sont :

  • Une montre suisse en plastique injecté, donc peu coûteuse à fabriquer
  • Une montre en plastique soudé donc résistante et étanche
  • Une montre simple et fiable (la Swatch ne contient que 51 pièces pour 150 pièces pour une montre traditionnelle)

Les nouveaux concepts apportés par l’équipe marketing sont :

  • La montre comme article de mode, accessoire interchangeable comme une cravate ou une boucle d’oreille.
  • Une montre à la fois classique et futuriste.
  • Un produit renouvelé avec une fréquence élevée.
Mes conseils à tous les innovateurs

Lorsque vous menez une innovation de rupture, votre innovation sera plus puissante si vous innovez sur deux plans :

  • Le concept marketing, c’est-à-dire l’offre faite au client
    (par exemple une montre qui devient un accessoire de mode)
  • L’innovation de process, c’est-à-dire les technologies utilisées (le plastique) et les processus de fabrication (l’injection plastique)

Vous devrez garder à l’esprit ces deux plans, sans jamais négliger l’un pour favoriser l’autre.

L’imprimante 3D, une opportunité pour créer un nouveau marché

L’imprimante 3D est principalement utilisée pour la fabrication des prototypes directement à partir d’un plan. Devenue plus efficace et meilleur marché, elle est perçue comme une menace pour l’industrie. C’est en fait une opportunité…

Créer un marché de productions personnalisées :

L’imprimante 3D offre aujourd’hui l’avantage d’une grande flexibilité dans le processus de fabrication. Chaque objet peut être fabriqué d’une manière individualisée pour répondre aux diverses demandes ou bien pour s’adapter en temps réel aux changements de la demande du marché. C’est une opportunité nouvelle pour créer un marché de productions personnalisées qui était inexistant auparavant.

La technique d’impression 3D modifie la structure des coûts: le coût unitaire de fabrication pour les grandes séries est certes plus élevé que celui de la fabrication traditionnelle, mais il est meilleur marché pour les petites séries et les très faibles quantités personnalisées.

Les sociétés Sculpteo et Shapeways fabriquent à la demande, et prennent les commandes par Internet. L’internaute télécharge son dessin puis, quelques jours plus tard, il reçoit son objet chez lui. Leurs logiciels sont désormais capables de corriger les imperfections contenues dans les dessins des internautes. Même Monsieur Tout le Monde qui n’est pas féru en design 3D peut obtenir l’objet qu’il a imaginé.

Quand l’imprimante 3D sera accessible au grand public…

D’ores et déjà, des imprimantes 3D sont en vente au prix de 800 Euros. Bientôt elles atteindront les 400 Euros. S’il devient aussi facile de copier un objet que de télécharger un morceau de musique, on peut légitimement craindre une remise en question de certains pans de l’économie manufacturière.

Mes conseils :

  • Vous devez intégrer cette évolution dans vos processus existants. Si vos produits sont trop facilement copiables par cette technique, revoyez votre business model. Compter sur le respect de la propriété intellectuelle est illusoire. C’est notre rapport aux formes et au design des objets qu’il faut repenser.
  • La chaine de la maintenance et de la fidélisation de la clientèle sera aussi remise en question. Puisque les pièces détachées pourront être re-fabriquées sur place, à l’endroit même où elles seront utilisées. Vous devrez en tenir compte dans l’élaboration de votre stratégie.
  • Je conseille très souvent aux entreprises innovantes de se lancer sur un marché de niche pour mener à bien leur innovation de rupture. Ce nouveau type de production plus flexible vous permet de produire en faible quantité, de tester et améliorer votre produit à un moindre coût.
    Voir aussi : Pourquoi innover sur une niche

Cette évolution est avant tout une opportunité qui peut vous permettre de créer des marchés qui n’existent pas encore.

En savoir plus…