Archives pour la catégorie ‘Management de l’innovation’

Innovation de rupture, quelles compétences vous faut-il ?

L'innovation de rupture et ses compétencesEst-ce que tout le monde dans l’entreprise peut contribuer à une innovation de rupture ? Ou est-ce réservé à quelques fonctions spécifiques ? C’est la question qu’on m’a posée récemment lors d’une conférence que je viens de donner en Grèce.

L’innovation de rupture n’est pas nécessairement technologique

L’innovation disruptive peut révolutionner l’usage ou l’expérience-client, un concept ou le business model. Elle n’est pas réservée uniquement aux ingénieurs, ou aux services de R&D. Elle n’a pas de frontières et peut concerner tous les services de l’entreprise.
Pour plus de détails, vous pouvez consulter les articles suivants :
La définition de l’innovation de rupture
Les clés de l’innovation de rupture

Il faut éviter de s’enfermer dans les schémas existants

Lorsqu’on tente d’améliorer l’existant, une des démarches les plus difficiles est de s’en extraire. Par exemple , quand on utilise la méthode de la Matrice du Business Model, méthode très judicieuse, nous avons tous tendance à commettre une même erreur. Nous nous enfermons dans le modèle que nous cherchons à améliorer, alors qu’il faudrait tout repenser.

Au contraire, si vous interagissez avec TOUS les services de votre entreprise, en étant ouvert et sensibilisé aux idées diverses, même celles qui paraissent à priori saugrenues ou inintéressantes, vous pouvez trouver le chemin vers une innovation de rupture.

Voici quelques exemples :
  • Au service de la R&D, un ingénieur était passionné de plasturgie…
    Chez Swatch, un jeune ingénieur de l’équipe R&D était fasciné par les possibilités de la plasturgie, à une époque où l’industrie horlogère s’interdisait d’utiliser ce matériau. C’est lui qui a été à l’origine du premier prototype de la Swatch…
    Voir l’article sur le livre d’Elmar Mock et Gilles Garel « la fabrique de l’innovation »
  • Dans l’équipe marketing, un spécialiste qui venait d’un autre secteur…
    Franz Sprecher venait du monde de la mode et s’entoura de designers pour faire d’une montre un accessoire de mode fantaisie et déjantée.
  • Quand le service informatique développe une compétence unique
    Amazon n’est pas seulement un des leaders du e-commerce. Il est devenu le leader du Cloud Computing en capitalisant sur ses compétences informatiques. En effet, l’entreprise est experte dans la gestion des masses colossales de transactions pour son activité de commerce en ligne. Elle est notamment capable d’absorber des pics de trafic inévitables à Noël. C’est en ouvrant cette capacité à d’autres entreprises (par exemple les autres acteurs de l’e-commerce) qu’elle a créé Amazon Web Services, son service très rentable de Cloud Computing.
  • Quand le service ressources humaines aime l’humour…
    Southwest Airlines n’a pas seulement innové en inventant les vols low-cost. Ses stewards racontent des blagues hilarantes aux passagers pendant les vols. Ils rendent distrayants des voyages qui sont souvent ennuyeux. C’est en exigeant que les candidats à l’embauche aient le sens de l’humour que le service RH a réussi cette innovation.
Trois leçons à retirer :
  1. Ne limitez pas l’innovation à un seul métier !
    Tous les métiers peuvent être concernés par l’innovation de rupture, les services commerciaux, la supply chain, le SAV, la garantie qualité, etc… Si vous êtes au comité de direction d’une entreprise, ne limitez pas l’innovation à un métier, comme la R&D ou le marketing. En ouvrant l’innovation aux autres fonctions de l’entreprise, vous facilitez l’innovation dans TOUTES les composantes de votre business model, c’est-à-dire dans tous les aspects de votre business.
  2. Soyez ouvert aux idées et aux compétences inattendues
    Les compétences transversales, les parcours internes au sein de votre entreprise ou les parcours atypiques à l’extérieur sont une source inépuisable d’innovation.
  3. Des innovations plus difficilement copiables
    De telles innovations sont plus difficiles à copier par les concurrents. En effet, une innovation limitée à la R&D et au marketing est souvent facile à détecter car elle est a un impact visible sur les produits. Par contre, les innovations dans d’autres fonctions de l’entreprise sont aisées à dissimuler par votre entreprise et donc difficiles à imiter par d’autres.
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

La communauté d’innovation, une mine d’opportunités pour votre entreprise

La communauté d'innovation, une solution efficace pour les entreprisesUbérisation, impression 3D, Big Data… Ces disruptions bouleversent tous les secteurs. Chez vous comme chez les concurrents, le rythme d’innovation s’accélère. Innover plus vite et mieux, sans exploser les budgets de R&D, comment faire ?

On sait que les entreprises les plus innovantes ne sont pas celles qui ont les budgets R&D les plus élevés. Ce sont celles qui réussissent le plus efficacement à faire naître et à mettre au point les idées d’innovation.

C’est précisément ce que des entreprises comme Google, Renault, Décathlon et Salomon ont compris… Leur secret ? Leur lien avec les communautés d’innovation.

Une communauté d’innovation, c’est quoi ?

C’est un groupe de personnes animées par un centre d’intérêt commun. Chacun dans sa spécialité, ces personnes forment des communautés internes à l’entreprise et échangent avec leurs collègues de manière informelle sur les nouveautés et les idées les plus avancées. Mais leurs échanges dépassent les frontières de l’entreprise. Elles communiquent aussi régulièrement avec des confrères employés de start-up locales ou même chez des concurrents. Elles échangent aussi avec des spécialistes d’autres domaines.

Par exemple, chez Ubisoft, ce sont ses concepteurs de jeu (game designer), ses scénaristes (script writer), ses artistes graphiques (graphic artists), ses designers du son (sound designers), etc… Mais ce sont aussi des personnes extérieures. Pour le jeu Assassin’s Creed Unity, Ubisoft a travaillé étroitement avec la communauté des historiens pour reproduire fidèlement la ville de Paris au temps de la révolution française.

Google aussi encourage les communautés d’innovation. Pour plus de détails, vous pouvez lire l’article « Gestion de l’innovation chez Google : c’est la communauté qui décide ! »

Pourquoi les communautés d’innovation ouvrent-elles davantage d’opportunités ?

Parce que votre entreprise évolue dans un monde de plus en plus complexe. Le mode traditionnel de management qui donne des objectifs précis à des salariés pour qu’ils trouvent des solutions innovantes à un problème posé est devenu obsolète aujourd’hui. Vous avez besoin d’un mode de réflexion ouvert, curieux, transversal, libre et diversifié. C’est dans cette optique que les communautés d’innovation sont efficaces.

Les communautés d’innovation sont des réservoirs d’idées et de connaissances

Les membres qui constituent ces communautés sont des passionnés qui créent constamment de nouvelles idées. Ensemble, ils accumulent un réservoir d’idées et de connaissances qui s’enrichit constamment et que l’on appelle le « surplus créatif ». Lorsque les employés d’une entreprise sont connectés à ces communautés, ils ont accès à ce réservoir d’idées.

J’ai observé dans mon travail avec Salomon comment une petite équipe de passionnés – athlète, ingénieur, designer, podologue – a pu donner naissance à des produits phares de la marque comme la chaussure Sense. Comment ont-ils fait ? Chacun d’entre eux était connecté à la communauté des passionnés de leur domaine et puisait dans le surplus créatif. Ils ont pris les meilleures idées dans chaque domaine et les ont combinées pour créer une innovation inédite.

Le surplus créatif n’est pas seulement une source riche, elle est aussi peu onéreuse. L’entreprise n’a pas à supporter des coûts élevés comme ceux de l’administration d’un système de gestion de connaissances. Ici, la gestion du surplus créatif n’est pas à la charge de l’entreprise : c’est la communauté qui le gère.

Il suffit simplement que l’entreprise facilite les échanges informels entre les membres de la communauté et qu’elle leur donne du temps.

Comment intégrer une communauté d’innovation dans son entreprise ?

Le problème est qu’il faut réussir le mariage improbable entre deux cultures radicalement opposées. Dans l’entreprise, on suit les ordres de la hiérarchie. On sert les intérêts de l’entreprise, de son département ou de sa propre carrière. On se plie aux règles et processus établis. Dans la communauté, personne n’a d’autorité sur personne. On partage avec les autres de manière désintéressée, sans rien attendre en retour. Les seules règles sont celles de la passion et de la liberté.

A la pointe de la recherche

Pour répondre à cette question épineuse, j’ai décidé de m’associer avec les deux experts reconnus mondialement sur le thème des communautés d’innovation : Patrick Cohendet et Laurent Simon, chercheurs et professeurs à HEC Montréal. Ensemble nous écrivons un ouvrage sur les communautés d’innovation dont la publication est prévue au printemps 2016. Cet ouvrage sera un travail collectif, co-écrit avec d’autres experts qui ont vécu l’expérience de communautés d’innovation en entreprise. Notre but est de répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les différents types de communautés d’innovation et lesquels faut-il choisir ?
  • Comment les communautés naissent-elles et évoluent-elles ?
  • Quelles sont les structures qui permettent à l’entreprise de collaborer avec les communautés ? Quelle attitude doivent adopter les managers ?
  • Quels sont les écueils à éviter ?

Parmi les chapitres du livre, je peux d’ores et déjà vous dévoiler une partie des expériences étudiées :

  • Ubisoft : Patrick Cohendet et Laurent Simon
  • Salomon : Benoit Sarazin
  • Renault : Frédéric Touvard, consultant et animateur de la communauté depuis son origine
  • Decathlon Création : Vincent Textoris, Open Innovation Manager de Décathlon, et Cyrielle Vellera, chercheur et professeur à l’Université de Toulouse

Je suis très enthousiaste à l’idée de participer à cette réflexion collective. Nous cherchons des solutions concrètes utiles à toutes les entreprises. Et je ne manquerai pas de vous tenir au courant des avancements. N’hésitez pas à vous inscrire gratuitement à ce blog pour être informé…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather