Une communauté d’innovation peut-elle mener un projet d’innovation disruptive ?

Projet d'innovationInnover plus vite et mieux, tel est l’apport des communautés d’innovation dans les entreprises. Mais sont-elles suffisantes pour la conduite d’un projet d’innovation de rupture ? Rien n’est moins sûr… et voici pourquoi.

Certes, les communautés d’innovation décuplent la capacité d’innovation des entreprises.

L’ouvrage « Les communautés d’innovation, de la liberté créatrice à l’innovation organisée » démontre, avec des exemples concrets, en quoi les communautés d’innovation font la différence, lorsqu’elles sont gérées de façon adéquate. Elles constituent le stade ultime de l’Open Innovation. Un élément-clé, le surplus créatif est d’une efficacité redoutable lorsqu’une entreprise est confrontée à une disruption sur son marché.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire les articles suivants :
Parution : « Les communautés d’innovation »
Surplus créatif, le secret des entreprises innovantes
Une capacité d’innovation digne de la Silicon Valley…
La communauté d’innovation, une mine d’opportunités pour votre entreprise
L’entreprise innovante devient un collectif de communautés

Les communautés d’innovation ont de nombreux points communs avec les équipes qui mènent des innovations de rupture.

Les points communs sont :

Un état d’esprit de remise en question qui se caractérise par :

  • Une insatisfaction par rapport à la situation existante
  • Un désir profond de changement et une propension à émettre des hypothèses intéressantes sur la direction à prendre
  • Un désir de s’impliquer

Un mode de fonctionnement comprenant :

  • L’ouverture et la diversité
  • La confiance entre les membres
  • L’autonomie
  • Une attitude de start-up, c’est-à-dire faire avec les moyens disponibles sans trop se poser de questions

C’est pourquoi les entreprises qui ont déjà des liens forts avec des communautés d’innovation, internes ou externes, sont avantagées car elles augmentent leurs chances de créer des équipes avec le bon état d’esprit et la liberté de pensée nécessaires à la création d’une innovation de rupture.

Mais pour mener un projet d’innovation de rupture, il manque aux communautés d’innovation quelque chose d’important : la bonne structure.

Même si la présence de communautés autour de l’entreprise est un élément favorable, la communauté n’est pas la bonne structure pour mener à bien un projet d’innovation de rupture.

Car les équipes qui mènent des innovations de rupture doivent avoir les qualités suivantes :

  1. Stabilité et engagement
    Elles doivent être constituées d’un petit groupe stable de personnes qui s’engagent pour toute la durée du projet.A l’inverse, la communauté est un environnement instable où de nouveaux membres entrent et d’autres en sortent constamment. Ses membres ont un niveau d’implication très inégal.

  2. Compréhension holistique du marché
    L’équipe doit connaitre dans sa globalité le comportement des clients, leurs sources de satisfaction ou de frustration, l’écosystème des fournisseurs et des partenaires. Les membres de l’équipe doivent être familiers avec la structure de la distribution qu’utilise l’entreprise et avec les alternatives possibles. Ils doivent être experts des technologies disponibles et de leur évolution.
    Au contraire, les communautés d’innovation abordent rarement un sujet dans sa globalité. Elles le font sous un angle particulier, en ont une connaissance parcellaire, avec parfois des angles morts.

  3. Présence à tous les niveaux hiérarchiques
    La présence de participants à tous les niveaux hiérarchiques donne à l’équipe la capacité de prendre du recul sur l’activité de l’entreprise (apportée par les managers de haut niveau) et de percevoir la réalité dans le détail (apportée par les équipes de terrain).

  4. Participation directe d’au moins un des membres du comité exécutif
    Il deviendra l’ambassadeur du projet auprès de ses pairs. Car les idées d’innovations de rupture, même prometteuses, sont souvent rejetées par la Direction pour les raisons suivantes :

    • elles remettent en question la stratégie de l’entreprise,
    • il est difficile de fournir des données historiques qui permettent d’en estimer la viabilité financière,
    • l’innovation de rupture ne peut pas être gérée selon le mode traditionnel (délégation et reporting).
Mon conseil
Une entreprise qui envisage de créer une innovation disruptive a intérêt à se connecter à une communauté, cette dernière fournissant un excellent terreau pour :

  • faire émerger des idées d’innovations disruptives
  • créer l’envie ou le désir d’en mener.

Néanmoins, l’entrepreneur ne peut espérer qu’une communauté puisse mener un projet d’innovation de rupture jusqu’au bout. La communauté peut donner l’impulsion, mais, à un moment donné, l’entrepreneur devra créer la structure adéquate au sein de l’entreprise.

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Donnez votre opinion et faites-nous part de vos expériences…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *