Innovation de rupture, connaitre la typologie pour adopter la bonne stratégie

La typologie de l'innovation de ruptureAu fil des réflexions de part et d’autre de l’Atlantique, le concept d’innovation de rupture s’affine. Les discussions et les études se multiplient et il en ressort une typologie nouvelle.

Pourquoi une typologie de l’innovation de rupture ?

Parce que chaque type d’innovation de rupture a sa propre dynamique. Selon le type, les clients l’adoptent plus ou moins rapidement, la réaction des concurrents est plus ou moins forte.

Cette typologie vous aide à mettre au point votre stratégie

En fonction de tous ces éléments, vous serez en mesure d’établir des objectifs et un plan d’action réalistes. Vous pourrez aussi élaborer des stratégies avec le modèle d’affaires et la cible adéquats. Chaque type de disruption a un impact sur la vitesse de développement, les résultats et la réussite de votre entreprise. C’est pourquoi cette typologie vous apportera une aide précieuse et concrète.

  1. La rupture de sens
    Elle innove en donnant un nouveau sens au produit ou au service. C’est par exemple l’iPhone qui transforme le smartphone en appareil universel facilitant la vie grâce à de multiples applications faciles à manipuler. C’est Nest qui transforme le thermostat en organe intelligent capable de comprendre les besoins des habitants de la maison et se programme tout seul pour combiner confort et économie d’énergie. C’est la Tesla Model S qui transforme la voiture électrique en voiture de luxe, puissante, silencieuse et non polluante.
  2. La rupture « nouveau marché »
    Elle crée un marché en permettant à des clients de faire quelque chose qui n’était pas possible auparavant. C’est par exemple Netflix qui s’est lancé en louant des DVD livrés par la poste, évitant à ses clients de se déplacer dans un magasin. C’est le Cirque du Soleil qui crée un spectacle inédit à mi-chemin entre le cirque et la comédie musicale. C’est Autolib qui met une voiture à disposition de citadins qui n’en possèdent pas.
  3. La rupture « par le bas »
    Elle rend accessible une solution à des clients qui n’avaient pas les moyens de l’acheter. Ce sont par exemple les vols lowcost dans le transport aérien. C’est la voiture Logan de Dacia. Ce sont les magasins de meuble IKEA. C’est le compte Nickel dans le domaine des comptes de paiement.
  4. La rupture « big bang »
    Elle surpasse les solutions existantes et se diffuse à la vitesse de l’éclair. C’est par exemple l’application de navigation Waze sur Smartphone qui surpasse les navigateurs de TomTom ou Garmin et a vécu une croissance exponentielle depuis sa création en 2008. Ce sont aussi Twitter, Uber, Airbnb, Blablacar ou l’App Store.

Ces types d’innovation de rupture ont été décrits par différents auteurs au cours des dernières années. C’est Clayton Christensen qui est l’auteur de la rupture par le bas (« The innovator’s dilemma », 1997) et de la rupture nouveau marché ( « The innovator’s solution », 2003). Plus tard, Roberto Verganti a introduit le concept d’innovation par le sens (« Design driven innovation », 2009). Enfin, Larry Downes et Paul Nunes ont mis au point le concept de rupture big bang (« Big bang disruption », 2014).

Un guide pour prendre les bonnes décisions

Je prépare un ouvrage sur l’innovation de rupture qui va paraitre aux Editions Eyrolles en mai 2017. C’est un travail qui a pour objectif de vous conseiller sur les meilleures stratégies et les méthodes les plus adéquates pour votre projet d’innovation. Il vous servira de guide pour y voir plus clair dans le foisonnement actuel.

Par ailleurs, je prépare, en collaboration avec Patrick Cohendet et Laurent Simon, professeurs à HEC Montréal, un ouvrage sur les communautés d’innovation.

Si vous êtes inscrit à ce blog, vous serez informé, en avant-première, de la parution de ces ouvrages. Pour vous inscrire, cliquez sur ce lien.

Voir aussi : Communautés et entreprises : un nouveau rôle à jouer pour le gestionnaire

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

3 commentaires

  • […] Innovation de rupture, connaitre la typologie pour adopter la bonne stratégie. Au fil des réflexions de part et d’autre de l’Atlantique, le concept d’innovation de rupture s’affine. Les discussions et les études se multiplient et il en ressort une typologie nouvelle. Pourquoi une typologie de l’innovation de rupture ? Parce que chaque type d’innovation de rupture a sa propre dynamique. Selon le type, les clients l’adoptent plus ou moins rapidement, la réaction des concurrents est plus ou moins forte. […]

  • […] Au fil des réflexions de part et d’autre de l’Atlantique, le concept d’innovation de rupture s’affine. Les discussions et les études se multiplient et il en ressort une typologie nouvelle.  […]

  • […] Lire aussi : Innovation de rupture, connaitre la typologie pour adopter la bonne stratégie […]

Rejoignez la discussion