Archive for juin, 2016

L’entreprise innovante devient un collectif de communautés

Entreprise innovante de demainAujourd’hui, le cycle de vie des produits est plus court et les marchés sont plus instables, soumis à des disruptions et à l’ubérisation. Dans ce contexte, gérer les connaissances nécessaires à la conception et à la diffusion de vos produits devient ardu et coûteux.
Alors, comment faire ?

C’est le défi de toute entreprise innovante

Car, pour innover, vous ne pouvez plus vous contenter des structures organisationnelles classiques et du management traditionnel. Un nouveau type d’organisation est en train d’émerger. Il s’agit des communautés d’innovation, internes ou externes à l’entreprise. Elles sont une source fertile d’idées créatives. A charge pour le manager de les transformer en produits commercialisables et porteurs de valeur.

La solution : les communautés d’innovation

Les communautés d’innovation sont composées de passionnés. Par exemple, chez Ubisoft, les employés font partie de communautés qui sont centrées sur leur métiers : game designer, graphistes 3D, sound designers. Et lorsque Ubisoft mettait au point le jeu vidéo Assassin’s Creed Unity (paru en 2015), ils ont mobilisé une communauté d’historiens externes à l’entreprise. Ces derniers ont contribué à rendre l’expérience de jeu ressemblante et crédible en participant au développement de l’aspect des bâtiments, des costumes et des scènes de la vie quotidienne.

Le manager d’une entreprise innovante ne contrôle plus et doit lâcher prise

Cet apport des communautés change profondément le rôle des managers. Autrefois, il jouissait d’un contrôle absolu sur le processus d’innovation. Il décidait quand, comment et avec qui il voulait concevoir les nouveaux produits et services. Aujourd’hui, en se tournant vers les communautés, il doit en partie lâcher prise. Il doit laisser le bouillonnement créatif des communautés émettre une multitude d’idées innovantes. Parmi ces idées, il peut ensuite en détecter quelques-unes qui lui paraissent pertinentes pour atteindre ses objectifs.

Il doit aussi « apprivoiser » les communautés

Les communautés sont régies par les échanges informels et spontanés. Leurs membres rejettent le cadre hiérarchique et formel de l’entreprise traditionnelle. Si le manager veut profiter de la créativité des communautés, il doit adopter une attitude nouvelle : instaurer un climat de confiance, montrer que son entreprise favorise l’ouverture et la créativité. Il doit donner envie par une image forte. Enfin, il doit faire un effort constant pour alimenter les communautés avec des défis stimulants et porteurs de valeur.

Il devient un animateur et un sponsor

Par exemple Lego offre à ses fans de créer leurs modèles et de publier leur œuvre sur le site Lego Ideas. S’ils obtiennent suffisamment de votes auprès des internautes, leur modèle passe devant un jury Lego pour devenir peut-être un vrai produit Lego. Enfin, le manager nouvelle génération a un rôle de sponsor en apportant les ressources (compétences, moyens matériels ou financiers) pour aider les membres de la communauté à transformer certaines de leurs idées en produits porteurs de valeur.

L’entreprise innovante de demain :

Selon la prédiction de Brown et Duguid, l’entreprise devient un véritable « collectif de communautés » où la capacité d’innovation repose de plus en plus sur la conjonction des apports des diverses communautés.

La revue Gestion d’HEC Montreal vient de publier dans son édition de l’été 2016 un dossier passionnant sur les communautés d’innovation. Je vous invite à le lire en cliquant ici.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather