Archive for juillet, 2014

L’école d’été d’HEC Montréal : apprendre à penser hors du cadre

Comment faire pour penser hors du cadre (en anglais « think out of the box ») ? Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un vous dire : pour innover, vous devez penser hors du cadre ? Personnellement, je trouve cette remarque agaçante. Bien sûr, vous êtes limité par votre propre cadre de pensée. Mais comment sortir du cadre ? Personne ne vous dit comment faire.

Existe-il une réponse ? Je l’ai trouvée à l’Ecole d’Eté.
La réponse, je l’expérimente en ce moment à l’Ecole d’Eté « Management of Creativity » organisée par HEC Montréal. Elle tient en un constat simple : vous avez besoin de stimuli extérieurs qui vous obligent à sortir de votre cadre habituel. Vous ne pouvez pas y parvenir avec le seul pouvoir de votre réflexion. Au cours d’un programme de 2 semaines, l’Ecole d’Eté me pousse à sortir du cadre dans trois dimensions :

1. Plonger au cœur du processus d’innovation d’entreprises innovantes.
J’ai été ébloui par les visites d’entreprises que j’ai faites. J’ai admiré l’équipe de création du Cirque du Soleil en train de concevoir des shows stupéfiants. J’ai vu comment Bombardier révolutionne l’aviation d’affaires. J’ai observé comment Roca mobilise les meilleurs designers du monde autour d’une simple cuvette de WC. J’ai vu comment l’architecte Enrich Ruiz-Geli crée des bâtiments 4 fois plus économes pour le même coût de construction. J’ai compris comment un astronaute gère l’imprévu. J’ai admiré comment une poignée d’individus a transformé le très traditionnel Bell Canada en une icône d’innovation.

2. Découvrir l’âme de deux villes innovantes, Montréal et Barcelone.
L’Ecole d’Eté se déroule sur deux semaines, dont une à Montréal et une à Barcelone. Deux villes dont émane la fraicheur de l’innovation. Montréal qui cultive un bouillon fertile de compétences autour d’entreprises innovantes. Barcelone dont les bâtiments, depuis les immeubles où Gaudi transforme un toit en dragon, jusqu’aux immeubles de verre en forme de papillon, exhibent une créativité architecturale inédite. J’ai découvert les québécois, dont l’accent chantant, l’allure tranquille, le sens de l’humour omniprésent vous transmettent leur croyance que tout est possible. J’ai côtoyé les catalans dont la gentillesse, l’ouverture à échanger et l’énergie vous inspirent à chercher plus loin de nouvelles ambitions.

3. Echanger avec des esprits très divers : penseurs, professionnels, universitaires, étudiants.
A l’Ecole d’Eté, j’expérimente comment les échanges élargissent l’esprit. Des penseurs parmi les plus avancés de notre époque me font part avec candeur des limites de leurs théories : Yves Pigneur, co-créateur du Business Model Canvas, Armand Hatchuel, co-créateur de la Théorie CK. Etsuro Sotoo, sculpteur japonais qui a repris l’œuvre de Gaudi à la Sagrada Familia, me donne la clé de son inspiration : garder le cœur d’un enfant. Mais la plus grande richesse vient du mélange éclectique des participants de la Summer School : 1/3 de professionnels, 1/3 d’universitaires, 1/3 d’étudiants. Les professionnels m’expriment une vision précise de leur savoir-faire. Les universitaires me plongent dans la profondeur des modèles et des théories. Les étudiants mettent leur enthousiasme en commun pour résoudre en quelques clics les questions les plus diverses. Ces échanges ne sont pas toujours confortables car ils confrontent mes connaissances et mes certitudes. Mais ils me permettent d’entrevoir d’autres manières de penser.

Ma recommandation : si vous souhaitez penser hors du cadre, cherchez un environnement qui vous oblige à penser différemment.

Pour moi, cela signifie des échanges avec d’autres qui raisonnent autrement. Des endroits qui vous surprennent. Des entreprises qui excellent dans des domaines pour vous inconnus.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather