4 obstacles à l’innovation que vous pouvez surmonter

Les obstacles à l'innovationTrop souvent de très bonnes idées d’innovation tombent dans les oubliettes. C’est un vrai gâchis. Je remarque 4 freins très fréquents. Ce sont des obstacles psychologiques liés à des idées toutes faites et à des craintes non justifiées qui empêchent les idées d’innovation d’émerger.

1. La peur du ridicule

Vous vous demandez : « Et si je suis ridicule avec mon idée ?… »
Plus votre idée est innovante, plus elle est en décalage avec les idées dominantes. De plus, lorsqu’elle émerge, elle est grossière et non aboutie. Il est normal qu’elle choque, qu’elle paraisse ridicule. N’oubliez pas que les innovations les plus réussies ont souvent commencé par une idée saugrenue.

Le Post-it est né lorsqu’un ingénieur a voulu utiliser une colle ratée (parce qu’elle collait mal) pour marquer des pages dans son livre de cantiques. C’est en essayant de fabriquer une montre en plastique,matériau très mal considéré dans l’horlogerie traditionnelle, que les créateurs de la Swatch ont développé leur idée. Ces idées paraissaient ridicules lorsqu’elles ont été émises pour la première fois.

Mon conseil : lorsque vous avez une idée, parlez-en à votre entourage
L’idée est comme une graine. Si vous laissez la graine dans votre poche, rien n’en sortira. Il faut la planter en terre pour qu’elle pousse. De la même manière, parlez de votre idée pour qu’elle prenne forme. On vous demandera de clarifier certains points, on vous soumettra des objections. Toutes ces questions sont autant d’occasions pour affiner votre idée. Plus vous en parlez, plus votre idée s’améliore. Ne vous préoccupez pas d’avoir l’air ridicule : le ridicule ne tue pas. Et puis l’enjeu en vaut la peine : si votre idée parvient à émerger, elle peut changer votre vie.

2. La peur de se faire voler son idée

Souvent les innovateurs sont persuadés que leur idée est si géniale qu’ils ont peur de la partager avec d’autres et de bénéficier de leur apport. C’est un mauvais calcul. Les échanges avec d’autres sont souvent le meilleur moyen pour remédier aux imperfections de votre idée.

Rudolf Diesel, l’inventeur du moteur Diesel, avait tellement peur d’être dépossédé de son idée qu’il poursuivit en justice tous ceux qui cherchaient à éliminer les défauts de son brevet. Ce n’est qu’à sa mort que des entrepreneurs ont pu améliorer la performance de son moteur et que son invention connut le succès.

Mon conseil : cherchez à attirer les compétences qui complètent les vôtres
Cherchez à attirer les compétences de ceux qui peuvent vous aider à améliorer votre idée. En collaborant avec d’autres, vous résolvez plus vite les problèmes et gagnez du temps dans la mise sur le marché. En gardant le silence, vous restez bloqué sur votre idée qui ne peut évoluer.

3. L’objection du prix trop élevé

« C’est trop cher » Voilà l’objection à laquelle les innovateurs sont souvent confrontés. Si vous innovez, il est normal que vous changiez la structure de coûts : c’est plus cher ici, moins cher là. Mais il y a une vraie question sous-tendue derrière cette objection : votre innovation apporte-t-elle suffisamment de valeur au client à qui elle est destinée ?

Mon conseil : faites en sorte que les bénéfices soient largement supérieurs aux inconvénients.
Toute innovation apporte des avantages et des inconvénients par rapport aux solutions existantes. Dans votre innovation, vous devez faire en sorte que les bénéfices que vous apportez soient nettement supérieurs aux inconvénients. Trop souvent, les innovateurs ne considèrent que les bénéfices et oublient les inconvénients.

C’est l’erreur que Nokia a commise dans les téléphones mobiles. En 2007, Nokia innova en apportant une nouvelle fonction : la réception de la télévision sur le portable. Mais le fabricant oubliait un point essentiel : l’interface utilisateur de ses smartphones était si peu conviviale que chaque nouvelle fonction ajoutée rendait le smartphone encore moins facile à utiliser. C’est cette faiblesse qu’Apple a exploité en lançant l’iPhone : il a renversé le marché avec un smartphone d’utilisation facile et ludique.

4. Le rejet par le client

Plus l’innovation est en rupture par rapport à l’existant, plus il est probable que les clients qui utilisent les solutions actuelles rejettent l’idée innovante. Pourquoi accepterait-il de changer s’il est satisfait de l’existant ? Il est donc fréquent que les clients la rejettent.

Mon conseil : trouvez un premier client ouvert à votre idée
Ne vous découragez pas ! Cela ne signifie pas que votre innovation est mauvaise. Cherchez un client qui soit ouvert à votre idée. Un client qui a un problème très gênant que votre innovation permet de résoudre. Ce client représentera probablement une niche bien plus petite que l’ensemble du marché auquel votre produit peut prétendre. Mais c’est le succès dans cette niche qui vous ouvrira l’accès à un marché plus large.

Par exemple, lorsque les inventeurs de la Swatch ont proposé leur premier produit aux horlogers, ceux-ci l’ont rejetée parce que la montre n’est pas réparable (le verre est soudé au boitier). Ils se sont alors tournés vers la chaîne de magasins Bloomingdale aux Etats-Unis qui n’avaient pas de service réparation et ont été enchantés de porter ce produit novateur. Ensuite, voyant le succès commercial des premières versions de la Swatch, les horlogers ont changé d’avis et l’ont adoptée dans leurs vitrines.

Vous pouvez lire:
Pourquoi innover sur une niche
Innover face à des concurrents plus puissants
Comment savoir si une innovation est trop en avance sur son marché
10 façons de tuer l’innovation de rupture

Et vous ? Avez-vous rencontré d’autres freins à l’innovation ? Avez-vous renoncé ou avez-vous persévéré ? N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

7 commentaires

  • Je me demande si le premier problème à l’idée nouvelle n’est pas « LE BRUIT“.
    Comment faire émerger un signal d’un bruit de fond important.

    Il ne s’est jamais probablement produit autant d’idées neuves qu’aujourd’hui pour de multiples raisons (possibles technologiques, système d’information …).
    L’idée neuve serait dans son domaine l’équivalent d’un scoop dans le domaine de l’information.
    L’originalité devient compliquée… et l’évaluation de ce qui se produit bien plus encore

    • Excellente remarque. La multiplicité des idées qui émergent grâce à l’accélération des technologies et la puissance de l’internet donne une fausse impression : c’est que l’innovation est facile. C’est une illusion. Ce n’est pas parce qu’on a une idée (très brute et peu aboutie au départ) qu’on a une innovation. Il reste de nombreux obstacles jusqu’à ce que l’innovation rencontre le succès sur le marché. Paradoxalement, plus il est facile d’émettre des idées innovantes, plus le ratio du nombre d’idées par rapport au nombre d’innovations réussies diminue…

  • […] ( Benoit Sarazin) Trop souvent de très bonnes idées d’innovation tombent dans les oubliettes. C’est un vrai gâchis. Je remarque 4 freins très fréquents. Ce sont des obstacles psychologiques liés à des idées toutes faites et à des craintes non justifiées qui empêchent les idées d’innovation d’émerger.  […]

  • […] 4 obstacles à l'innovation que vous pouvez surmonter […]

  • Bonjour,

    Votre article me rappelle beaucoup la théorie de l’effectuation de S. Sarasvathy.
    On retrouve certains de vos constats, et elle en apporte d’autres, quelle éclaire par des exemples criants de vérité.
    Vous devriez jeter un œil ici : http://www.effectuation.org/

    • Vous avez raison, ce que j’évoque s’approche des théories de l’effectuation. Ce que j’aime dans la théorie de l’effectuation, c’est qu’elle montre l’importance de se montrer ouvert à ce qui se présente à vous, et de construire avec un esprit positif, sans avoir peur du ridicule.

  • […] Mais l’innovation ne consiste-t-elle pas précisément à se dégager de ces pratiques ? Norbert Alter – Sans doute, mais il me semble que derrière cette idée se cache un double malentendu. Tout d’abord, nous avons tendance à confondre invention et innovation. 4 obstacles à l'innovation que vous pouvez surmonter. […]

Rejoignez la discussion