Entreprises innovantes, comment utiliser la R&D à bon escient ?

Les entreprises qui dépensent le plus en R&D ne sont pas forcément les plus innovantes. Il n’y a aucune corrélation entre les montants consacrés à la R&D et l’innovation des entreprises.

Pourquoi ? Parce que trop souvent, les budgets R&D sont mal orientés.

Entreprises innovantes : aucune corrélation avec la R&D

Ce tableau présente les 10 entreprises les plus innovantes au monde ainsi que leur budget de R&D.

R&D : quand le retour sur investissement diminue…

Les entreprises qui consacrent des budgets faramineux en R&D sans en retirer les fruits espérés commettent les erreurs suivantes :

  • La R&D ne se consacre qu’à l’innovation incrémentale…
    L’entreprise met sur le marché des mises à jour,des améliorations des produits existants. Ces améliorations sont ensuite très rapidement imitées par la concurrence, ce qui réduit considérablement le retour sur investissement.
  • L’entreprise se contente d’améliorer son business model existant en faisant mieux, plus vite et moins cher. Là encore, chaque trouvaille sera immédiatement reprise par la concurrence…
  • La R&D se consacre au cœur de métier de l’entreprise
    A priori, il semble logique pour toute entreprise, de se consacrer à son cœur de métier, d’explorer et approfondir son expertise. Sa connaissance du domaine s’étend très en profondeur jusque dans les moindres détails. L’entreprise devient sans conteste le champion toute catégorie de son métier.

    1. Tous ces efforts, a priori louables, risquent de renforcer une culture d’entreprise myope et centrée sur elle-même: elle passe à côté des évolutions du marché et des ruptures qui se produisent dans son secteur d’activité. L’expertise étant le prisme à travers lequel l’entreprise perçoit son environnement, elle ne perçoit pas les nouveaux arrivants qui peuvent révolutionner le marché en apportant des expertises et des approches décalées.
    2. Là encore, la rentabilité de ces investissements diminue à mesure que le domaine est connu. Autrement dit, plus le domaine est parcouru, jalonné, plus il est difficile et coûteux d’y trouver quelque chose de nouveau. Les dépenses augmentent et le retour sur investissement diminue.
Mes conseils : prenez un périscope, pas un microscope
  • Ne restez pas cantonné à votre cœur de métier.
    Voyez plus large, plus loin. N’hésitez pas à explorer de nouveaux secteurs, de nouvelles technologies situées à la marge de votre activité. Le croisement avec votre cœur de métier sera forcément fructueux.

    Par exemple, Apple s’est aventuré hors de son cœur de métier qui était alors l’ordinateur personnel (MAC) pour créer l’Ipod. En créant l’Iphone, Apple s’est aventuré dans la téléphonie mobile, un domaine très éloigné de son expertise.
  • Sortez du vieux schéma « toujours la même chose mais en mieux » et explorez des solutions alternatives, différentes, qui, si elles sont menées dans la bonne direction,  ont toutes les chances de donner des innovations vraiment disruptives qui pourront s’avérer très rentables pour votre entreprise.

Source Tableau: Bloomberg data, Booz & Company

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

2 commentaires

  • […] et notamment le cantonnement dans l’hyperconcurrence qu’elle induit. Et aussi l’article Entreprises innovantes: comment utiliser la R&D à bon escient sur un usage inapproprié de la […]

  • […] Les financiers aiment des courbes qu’il suffit d’extrapoler ; ils aiment la continuité. C’est pourquoi ils préfèrent l’innovation incrémentale dont les effets sont prédictibles. Et pourtant le retour sur investissement de celle-ci diminue au fur et à mesure du temps. Pour plus de précision sur le sujet, vous pouvez vous reporter sur mon article: Comment utiliser la R&D à bon escient […]

Rejoignez la discussion

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>