Comment Amazon réussit l’innovation de rupture

Depuis 4 ans, Amazon s’est tournée vers une activité très éloignée de son métier d’origine : elle est passée de l’e-commerce au cloud computing et est maintenant leader de ce nouveau marché. Comment a-t-elle réussi ?

Avec AWS (Amazon Web Services), la société offre aux entreprises de la puissance de traitement informatique à la demande. AWS est une solution parfaite pour les entreprises qui ont besoin de puissance informatique et ne veulent pas investir dans des data centers. Voyages-SNCF.com l’utilise pour tester de nouvelles applications avant leur lancement sur son site. Turbo Tax y fait tourner son logiciel de déclaration des impôts qui voit un pic d’utilisation intense quelques jours par an. Facebook y héberge des milliers de joueurs en ligne.

Deux idées simples pour réussir :
  • Saisir une opportunité engendrée par une rupture technologique. Amazon a compris le  potentiel du cloud computing, alors qu’il y a 4 ans, personne ne pouvait prédire si cette rupture serait un phénomène majeur ou une mode éphémère.
  • Miser sur sa compétence interne. Grâce à sa capacité à traiter des volumes de transactions gigantesques pour l’e-commerce, Amazon s’est organisée pour mettre cette compétence à disposition d’autres entreprises.
Les questions qu’il faut se poser :

Cet exemple parfait de stratégie dans l’innovation de rupture nous amène à nous poser les questions suivantes :

  • Dans votre secteur, y a-t-il une rupture technologique qui ouvre la voie à de nouvelles innovations ?
  • Avez-vous des compétences pour lesquelles vous avez un niveau d’excellence qui intéresse des clients en dehors de votre marché habituel ?
  • Etes-vous en mesure d’utiliser ces atouts pour créer un nouveau marché ?

La réponse à ces questions peut être le démarrage d’un nouveau relais de croissance pour votre entreprise.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

4 commentaires

  • […] Lire aussi : Comment Amazon réussit l’innovation de rupture […]

  • Bonjour,

    Je souhaiterai avoir votre vision sur la performance de nos entreprises en ces temps de crise et de mutation… Est-ce l’innovation par les business models serait la solution pour y faire face ?
    Merci par avance

    RE

    • Bonjour,
      Quelle vaste question ! Pour moi, le problème de la performance des entreprises est que celles-ci sont concentrées sur 2 types d’innovation uniquement : l’innovation incrémentale et l’innovation d’efficacité. Malheureusement aucune de ces innovations ne génère de croissance. L’innovation incrémentale a pour but d’améliorer les produits existants ; elle maintient la profitabilité et les emplois, mais elle ne créée pas de croissance. L’innovation d’efficacité a pour but de réduire les coûts, mais elle détruit la croissance et les emplois, même si elle préserve le bilan financier de l’entreprise. La grande majorité des entreprises n’osent plus lancer dans l’innovation de rupture, que Clayton Christiansen appelle « empowering innovation ». Celle-ci qui a pour but d’ouvrir de nouveaux marchés, elle créer de nouveaux relais de croissance et génère des emplois. Pourquoi ? Parce que l’innovation de rupture demande aux dirigeants de faire un saut dans l’inconnu. Elle fait peur car l’issue n’est pas garantie. A l’inverse, les entreprises qui osent mener des innovations de rupture se portent très bien. Nous le voyons en observant Google ou Apple aux Etats-Unis, Free ou Vente-privée.com en France. Ces entreprises créent de la croissance parce qu’elle savent lancer des innovations de rupture…

  • […] Voir aussi d’autres exemples : Innovation de rupture: détourner les technologies existantes Innovation de rupture: l’exemple du Mama Shelter Innover et créer de la valeur en temps de récession Développement durable : attention à la rupture ! Un avantage concurrentiel dans le secteur agricole, c’est possible ! Le cas Amazon […]

Rejoignez la discussion

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>