La Chine déloge les occidentaux en Afrique

J’ai assisté hier à un débat passionnant du Chinform (Institut de Formation Chine) et je vous en livre ici mon analyse. La Chine est en train de réaliser un coup de maître : dominer l’économie africaine aux dépends des Européens et des Américains. Les investissements chinois sur le continent Africain s’élèvent à 875 Millions de dollars sur les 9 premiers mois de l’année 2009 et sont en hausse de 77% entre 2008 et 2009 ( source : Le quotidien du peuple en ligne). Elle finance la construction de routes, de chemins de fer, d’hôpitaux et d’écoles. Ses entreprises y gagnent une place enviée au détriment de leurs concurrents occidentaux. 

La stratégie chinoise séduit les Africains parce qu’elle  répond à leurs besoins. Les chinois flattent les dirigeants en finançant des projets ambitieux : ils ont construit un magnifique palais des congrès à Yaoundé au Cameroun. Ils charment les intellectuels en accueillant les étudiants africains avec des bourses généreuses dans les universités chinoises . Mais ils s’intéressent aussi à la moitié de la population camerounaise qui vit avec un revenu inférieur à 2 euros par jour. A Yaoundé, ils ont bâti un hôpital où les pauvres peuvent se faire soigner gratuitement. Les cinémas n’existant pas dans le pays, ils savent que le peuple se tourne vers le sport pour se distraire. Ils ont construit un complexe sportif somptueux dans la même ville. Enfin, ils permettent aux Africains d’accéder au rêve du confort occidental affiché dans les séries télévisées américaines à un prix abordable : dans les maisons, les téléviseurs et machines à laver sont d’origine chinoise.  

Les occidentaux tentent de décrédibliser la tactique chinoise en utilisant les ONG pour dénoncer les manquements de la Chine aux droits de l’homme et mettre en question sa sincérité vis-à-vis de l’Afrique. Rien n’y fait. La presse et les partis d’opposition africains continuent à critiquer violemment les Européens qui furent leurs colonisateurs. A l’inverse, ils sont plein d’éloges pour ces chinois qui leur apportent un soutien utile et tangible.

La stratégie chinoise peut être fatale pour les entreprises occidentales. En effet, les chinois appliquent un des principes clé de l’innovation de rupture : choisir des règles du jeu que les adversaires ne peuvent pas suivre. L’entreprise de séduction des chinois repose sur deux atouts qui sont hors de portée pour les Occidentaux. D’une part, la capacité financière de la Chine l’autorise à investir sans attendre de retour à court terme. D’autre part, sa capacité à exporter des produits à bas prix lui donnent le moyen d’alimenter la population des produits dont ils rêvent. La menace des entreprises chinoises se renforce de jour en jour. Grâce à l'ancienneté de sa présence dans le continent africain, la France a encore une chance de la contrer. Mais elle devra faire preuve de beaucoup d'imagination et de pertinence.  

Encore bravo à Jérémie Ni pour avoir organisé ce débat. Et merci aux brillants présentateurs : M. LIU Haixing, Benjamin Pelletier et Guy Gweth.  

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

2 réflexions au sujet de « La Chine déloge les occidentaux en Afrique »

  1. Bonjour et merci pour ce compte-rendu.

    La stratégie chinoise sera-t-elle fatale pour les entreprises occidentales?
    La question reste ouverte. Il est vrai qu’hier nous nous sommes surtout focalisés sur la Chine en Afrique. Mais l’ampleur de cette présence est encore bien moindre que celle de la France en Afrique.

    Quand on voit la rapidité et l’efficacité du développement des relations sino-africaines, on peut cependant être inquiet…

    Le monde d’aujourd’hui réclame une réactivité sans précédent, voire une pro-activité. Dans ce monde où tout s’accélère, toute passivité n’est pas stagnation mais équivaut immédiatement à un recul…

  2. Bonjour, j’ai participé également à ce débat passionnant.

    Je suis d’origine chinoise et venue en France en 2002. Il est vrai qu’à l’époque, personne parlait de l’Afrique. Ce continent me semble tellement loin que même aujourd’hui, j’ai du mal à voir comment les chinois vivent là bas, les cultures sont tellement différentes. J’ai donc, décidé de faire quelques voyages pour voir le vrai ampleur de cette phénomène.

    Je reste prudent quant à l’efficacité et le retour de cet investissement. Certes, à court terme, on n’a pas de retour trop négatif comme disait M.Gweth. Mais est-ce que à long terme, c’est toujours gagnant-gagnant? Y-a-t-il des actions mises en place pour corriger les choses déjà mal faites? Je cite notamment les sujets concernant les petits artisans, les pêcheurs… Ces sujets ont l’air peu d’importance comparant à des milliards d’euro d’investissement mais qui pourraient devenir cruciaux quant aux images de la chine vue par les étrangers.

    Je ressens qu’il y a une hostilité envers la chine et les chinois des pays développés. A part les droits de l’homme, le Tibet, on ajoute maintenant la « colonisation chinoise » d’Afrique. Est-ce que les chinois ont vraiment besoin de cela? Je suis contente d’avoir pris connaissance des actions interculturelles déjà menées, j’espère que ces actions sont inscrivent dans une stratégie à long terme et traitent des sujets de fond pour une vraie compréhension des peuples si différents. L’intérêt culturel est aussi important que l’intérêt économique. Nous aurions peut être une autre façon de penser le monde que l’américain way or europeen way.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *